Kung-fu (Page 1) - Sports - Forums de discussions - Chat-irc.fr

#1 01/10/12 17:06

Gilgamesh (Maître)
604 messages

Kung-fu

Bon et bien voila moi j'en ai fait 5 ans art martial très guerrier et très dur à l'entrainement d’ailleurs j'en ai eu quelques blessures, mais je trouve ça très beau surtout la tunique toute noire et le nœud (assez spécial que l'on fait pour attacher sa ceinture. L'exercice au bâton et celui ou j'ai le plus morflé quand je devait préparer des représentations mais celui que j'ai préféré. Cette année je voulais me laisser tenter par l'aïkido mais bon pas assez de sous multiplication d'aléas ^^ (divorce, vacances,  déménagement) l'année prochaine surement cette année je reste au volley.
Sinon voici la définition de cet art martial que j'affectionne mélange de rigueur, de travail et de dépassement de soi.
Merci wikipedia "bonté patience courage" comme on dirait à la fin d'un court

Kung-fu est en Occident le nom généralement donné aux arts martiaux chinois externes comme internes, bien que l'on utilise rarement ce terme pour désigner le tai-chi-chuan.

Ce terme, transcription de 功夫 (gōngfu) a été introduit en Europe dans les années 1970 pour désigner les films chinois d'arts martiaux. Ce mot sonnait mieux d'un point de vue phonétique et mnémotechnique à l'oreille des Occidentaux. Les termes « gong » et « fu » traduits littéralement et séparément ont une tout autre signification que « arts martiaux » chinois. Gong » désigne la « maîtrise », le « perfectionnement », la « possession d'un métier » ou une action en laquelle beaucoup de temps a été consacré. Le terme est à rapprocher d'un point de vue sémantique de la notion d'artisan tel qu'il était usité en Europe au XIXe siècle : ce terme désignait l'homme de métier qui par un apprentissage auprès d'un maître acquérait cultures, techniques et savoir-faire. Fu désigne les techniques en tant que contenu, soit l'énergie qui a été investie dans l'action de cette technique. On peut ainsi dire de quelqu'un qu'il possède le gong fu en gastronomie, le gong fu en peinture, ou le gong fu en musique. On désigne également par gongfu cha (功夫茶, gōngfuchá) l'art du thé.

Respiration

Comme dans tous les arts martiaux, la respiration est primordiale dans le wushu. Suivant les écoles ou philosophies (bouddhiste ou taoïste par exemple), les façons de respirer peuvent être différentes, mais toutes s'accordent cependant sur l'importance de la respiration ventrale et sur l'importance de souffler en frappant et en bloquant (pouvant différer des théories de certains arts internes). Certaines écoles insistent sur l'importance, en combat, d'écouter la respiration de l'adversaire, afin de le frapper lorsqu'il inspire. Ces mêmes styles recommandent aux combattants de masquer leur propre respiration. D'autres styles au contraire insistent sur l'importance de libérer son qi' avec le plus de violence et donc de bruit possible, à l'instar du karate.

Certains exercices de respiration permettent en outre aux pratiquants de renforcer leurs organes internes (poumons, cœur, etc.).

Utilisation du qi

La notion de qi ou chi (氣), le souffle ou force vitale prétendue animer tous les êtres vivants, est abordé dans la plupart des arts martiaux chinois. Les styles internes (neijia) sont réputés pour l'utiliser de manière différente des styles externes. Le qi d'une personne peut être amélioré et renforcé à travers la pratique régulière de divers exercices mentaux et physiques, connus comme qi gong. Bien que le qi gong ne soit pas un art martial, il est souvent intégré aux arts martiaux chinois traditionnels, et vise l'entrainement et l'amélioration des capacités internes du pratiquant.

L'usage du souffle qi est envisagé de nombreuses manières : il peut servir par exemple à soigner d'autres personnes ou soi-même, d'après les enseignements du qi gong médical. Certains styles enseignent que le qi peut être concentré à certains point de son propre corps pour améliorer une attaque, ou bien que les attaques doivent viser certaines points vitaux (dim mak) liées à la circulation du qi.


"O dieux, donnez-moi la sérénité d'accepter ce que je ne puis changer, le courage de changer ce que je puis et la sagesse d'en connaître la différence. "

Pied de page des forums